Accueil
Bibiliothèque
Bibiliothèque
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Bibiliothèque
Accueil
Accueil
Accueil
Twitter CGPLI
Accueil

Vient de paraître

Info et acquisition

West India Mag n° 39 (Avril 2017)

Mises à jour
20/07/2017

TWITTER CGPLI

Nous sommes sur Twitter  !

15e Anniversaire du CGPLI et Ganesh d'Or 2017

Ram Nath Kovind , soutenu par la coalition dirigée par les nationalistes hindous du Bharatiya Janata Party (BJP, parti du peuple indien) au pouvoir à New Delhi, a remporté haut les mains l’élection présidentielle en Inde. Le président-élu est peu connu du grand public indien, même s’il a été deux fois membre de la Lok Sabha (Chambre haute) de l’Union Indienne. Élu avec une majorité écrasante des voix des grands électeurs, fils de paysan, ce dalit deviendra le quatorzième Président de l’Inde, lorsqu’il prendra ses fonctions le 24 juillet prochain, au terme du mandat de son prédécesseur Pranab Mukherjee. Rôle honorifique

La Constitution accorde peu de pouvoirs au président indien qui a un rôle plutôt honorifique. Celui-ci doit se contenter de signer documents et décrets qui lui sont présentés par l’exécutif. Équivalent de la reine d’Angleterre en statut, le président de l'Inde est quand-même le chef des armées. Par ailleurs, en période postélectorale, en l'absence de majorité nette, il exerce pleinement son rôle d’arbitre en choisissant de convoquer selon sa discrétion tel ou tel chef de parti pour former le gouvernement.

Enfin, en tant que garant de la Constitution, il peut prendre la parole pour réaffirmer les valeurs de la laïcité et de l’État de droit consacrés dans la loi fondamentale s’il estime qu’elles sont en danger.

Ram Nath Kovind, Président de l'Union Indienne

Ateliers de hindi

Ateliers de tamoul

Atelier de culture indienne....